Imprimer

Risques

Ce score de produit Crelan vous permet de comparer entre eux les produits d’épargne et de placement de Crelan. En plus de la volatilité du marché, ce score tient également compte d’autres approches, comme, par exemple, la protection du capital, l’exposition aux devises étrangères, la solvabilité et la diversité des émetteurs.

Le score est recalculé périodiquement et peut être supérieur ou inférieur.

           ← Risque inférieur                                                                                        Risque supérieur →
           Rendement potentiellement plus faible                  Rendement potentiellement plus élevé

score

Investir dans des actions, comme les parts coopératives de CrelanCo, comporte des risques. L’investisseur court le risque de perdre une partie ou la totalité du montant investi.

Eu égard au fait que CrelanCo fait partie de la Fédération d’établissements de crédit « Crelan », le détenteur de parts coopératives investit indirectement dans les activités de cette Fédération et supporte donc les risques associés à ces activités.
Avant de souscrire aux parts coopératives, les investisseurs potentiels doivent lire attentivement le Prospectus complet du 27/06/2017 qui contient une description de l’offre et des facteurs de risques, avec une attention particulière pour les facteurs de risques.

Un investissement en parts coopératives correspond à un risque MiFID de niveau 5.

Les risques liés à un investissement en parts coopératives peuvent être divisés en deux catégories.

Risques propres à l’émetteur ou à son secteur

  • Risque crédit : le risque que l’émetteur ne soit pas remboursé par ses propres débiteurs.
  • Risque de marché : le risque que l’émetteur subisse des pertes à la suite d’une évolution défavorable des marchés.
  • Risque de liquidité : le risque que l’émetteur évalue mal ses besoins de liquidités pour pouvoir répondre à ses obligations ou qu’il soit confronté à des difficultés à trouver des liquidités sur les marchés en raison d’une crise ou d’une situation exceptionnelle. 
  • Risque opérationnel : le risque lié au bon fonctionnement interne de l’émetteur et à sa capacité à faire face à des événements externes.
  • Reprise de participations dans Crelan SA : suite au départ de l’actionnaire français Crédit Agricole du capital de Crelan SA en juin 2015, la structure de capital de la banque a changé (étendue, plus de capital coopératif, …) Ceci a comme conséquence que si du capital additionnel était nécessaire pour permettre à Crelan de faire face à ses obligations, Crelan devrait lever du capital coopératif complémentaire par la caisse coopérative CrelanCo ou chercher un nouveau partenaire pour participer au capital de Crelan SA.

Risques propres aux valeurs mobilières

  • Il s’agit de fonds propres de l’émetteur de sorte qu’en cas de dissolution ou de liquidation de CrelanCo, les parts coopératives ne peuvent être remboursées qu’après apurement du passif et dans la mesure du disponible.
  • Les coopérateurs sont soumis au principe du bail-in (principe du renflouement interne en application duquel une banque en difficultés doit en premier lieu être sauvée par ses actionnaires et ses créanciers) et les parts coopératives ne bénéficient pas du système de garantie des dépôts.
  • Les parts coopératives ne sont pas cotées en bourse de sorte que leur valeur nominale reste constante.
  • Les parts coopératives ne sont pas librement négociables : le titulaire de parts qui souhaite récupérer son investissement ne peut les revendre qu’à certaines catégories de personnes ou doit introduire sa démission auprès de l’émetteur.
  • La démission des coopérateurs est soumise à certaines conditions et peut, dans certains cas, être refusée; en outre, en cas de démission, les coopérateurs n’ont au maximum droit qu’à la valeur nominale de leurs parts.

Gérez vos comptes en ligne

Trouvez votre agent

Contactez votre agent