Communiqué de presse

Avec Centea, le Crédit Agricole change de dimension

4 mars 2011

Avec Centea, le Crédit Agricole change de dimension

Le Crédit Agricole et KBC ont annoncé conjointement avoir conclu un accord concernant la cession de Centea au Crédit Agricole, sous réserve de l’approbation par les autorités de tutelle.

C’est la plus grande opération de l’histoire du Crédit Agricole qui représente une étape importante dans la politique de croissance et de diversification poursuivie par la banque depuis quelques années déjà.

Le Crédit Agricole n’a pas seulement très bien résisté à la crise financière, il s’est en plus profilé ces dernières années comme une banque de confiance à taille humaine, une vraie alternative aux grandes banques. La banque s’est positionnée positivement et a été renforcée par une politique de croissance et de diversification, tant interne qu’externe. C’est pourquoi les opportunités qui se présentent sur le marché belge sont chaque fois analysées et étudiées. 

Luc Versele, CEO du Crédit Agricole: “Depuis l’annonce par KBC, en novembre 2009, de la vente de Centea, nous avons fait savoir que nous étions intéressés par ce dossier. Centea était, en effet, une opportunité pour le Crédit Agricole, de constituer en Belgique, un nouveau Groupe bancaire, bien armé pour relever les défis de l’après-crise financière. Je suis donc particulièrement heureux, aujourd’hui, que nous ayons pu mener ce projet à bien.” 

Alain Diéval, Président du Conseil d’Administration du Crédit Agricole: “Depuis l'arrivée du Crédit Agricole France dans son actionnariat en 2003, le Crédit Agricole déploie un plan stratégique basé sur la diversification et sur la croissance en Belgique, tant organique qu'externe. Après l'acquisition de Europabank en 2004, de Keytrade Bank en 2005, après le déploiement du concept original de Fidelio en 2006, après la création de Crédit Agricole Assurances en 2007, d'une branche de private banking en 2008, après la reprise des clients de Kaupthing Belgique en 2009 et le démarrage de Crédit Agricole Direct en 2010, la reprise de Centea dans le Groupe Crédit Agricole constitue, pour la banque coopérative, une nouvelle étape décisive pour un meilleur positionnement national.”

Le projet d’acquisition de Centea

Le Crédit Agricole se réjouit de cette acquisition. La culture d’entreprise, les valeurs et le modèle bancaire de Centea sont très similaires à la banque coopérative, le Crédit Agricole, et Centea est axée également sur un réseau d’agents indépendants. Il s’agit d’une banque saine et rentable.

Le Groupe Crédit Agricole et Centea disposeront ensemble du deuxième plus grand réseau d’agents indépendants dans notre pays. En additionnant le nombre de clients, le cap du million est dépassé. L’augmentation de la taille bilantaire du Groupe Crédit Agricole va de pair avec le maintien du modèle bancaire actuel. Aussi bien sur le plan de la solidité, de la solvabilité que sur le plan de la liquidité, le nouveau Groupe sera bien armé pour affronter les défis des années à venir. 

L’impact de l’acquisition sur la taille du Crédit Agricole est décrit ci-dessous : 

Situation fin 2010

Groupe Crédit Agricole + Centea

Différence par rapport au Crédit Agricole (consolidé)

Total bilan

>21 mia

x 2,7

Total crédits

>14 mia

x 2,5

Total dépôts

>16 mia

x 3

Nombre de points de contact

>900

x 3,5

Nombre de clients

>1.000.000

x 3

 

Luc Versele: "De la fusion du Crédit Agricole et de Centea naîtra une nouvelle banque d’un total bilantaire de plus de 20 milliards EUR, dont l’ambition sera de fournir un service encore meilleur à la clientèle. Ensemble, les deux banques posséderont une part de marché de plus ou moins 5%. Cela signifie d’une part, que la nouvelle banque restera une banque à taille humaine et, d’autre part, qu’elle pourra continuer à croître. Dans la nouvelle structure, attirer encore plus de clients au moyen d’une gamme de produits plus large représentera une nouvelle motivation pour les agents indépendants des deux réseaux."

Nous restons donc une banque à taille humaine, une banque différente des autres. Cependant, la reprise permet d’atteindre une taille critique et donc d’affronter les nouvelles contraintes règlementaires qui s’imposeront au secteur bancaire, et surtout d’offrir aux clients un service encore plus performant et de meilleurs produits.

Alain Diéval: "Centea est une banque retail solide, de proximité, dotée d’une structure de qualité. Le business model et l’approche de la clientèle de Centea sont fort semblables tout comme l’offre de produits, ce qui facilitera énormément la collaboration. En résumé, la fusion de ces deux banques solides est un projet rentable promis à un bel avenir."

Une belle solution pour tous les stakeholders

Le Crédit Agricole est sorti de la crise sans accroc: la banque coopérative est restée solide et elle est de plus en plus perçue comme une alternative attrayante par rapport aux grandes banques. Pour le management du Crédit Agricole, la vente de Centea par KBC était une occasion de changer de taille sans changer de modèle. Pour Centea également, la fusion avec le Crédit Agricole, dont l’image n’a pas souffert de la crise, constitue une belle solution d’avenir.

Alain Diéval: "Tant les Caisses Coopératives belges, que les actionnaires français, les Caisses frontalières Crédit Agricole Nord de France et Crédit Agricole du Nord Est et Crédit Agricole SA, ont vu dans ce dossier l’opportunité pour le Groupe Crédit Agricole de constituer un nouveau groupe bancaire coopératif renforcé, apte à accompagner tous les secteurs de l'économie belge. Nous avons immédiatement accepté de mettre à disposition les moyens nécessaires afin de faire de ce projet un succès de longue durée."

Luc Versele: "Pour nous, il est très important que tous les stakeholders soient impliqués dans cette opération et que le projet stratégique que nous allons élaborer de manière constructive, en collaboration avec le management de Centea, soit partagé par tous les partenaires de la future entreprise: les clients Centea, les clients Crédit Agricole, les agents indépendants et les collaborateurs. L’objectif est que, dans le cadre d’une approche personnalisée au niveau local, nous parvenions à offrir des services et des produits encore meilleurs.” 

Les résultats annuels du Groupe Crédit Agricole et d’autres informations sur le plan stratégique de la banque seront communiqués le 18 mars 2011.

Gérez vos comptes en ligne

Trouvez votre agent

Contactez votre agent