Communiqué de presse

Le Groupe Crédit Agricole réalise un bénéfice de 45,2 millions eur

Un dividende net de 5% sur les parts coopératives

18 mars 2011

Le Groupe Crédit Agricole réalise un bénéfice  de 45,2 millions eur

En 2010, l’économie belge a renoué avec des résultats d’entreprise positifs et a regagné la confiance des consommateurs. Cependant, l’insécurité a perduré, ce qui s’est traduit par un climat boursier hésitant.  

Dans ce contexte, le Groupe Crédit Agricole a, une nouvelle fois, réussi à poursuivre sa croissance et l’exécution du plan d’entreprise défini en 2003. L’objectif de ce plan d’entreprise est de faire du Groupe Crédit Agricole un acteur complet et durable du paysage financier belge et ce, grâce à une croissance soutenue, tant par des initiatives internes qu’externes et par la diversification. Ainsi, 2010 se déclina en grande partie sous le signe du lancement de Crédit Agricole Direct et de la préparation du projet d’acquisition de Centea.

Le Crédit Agricole et les autres entités du Groupe, Europabank, Keytrade Bank et Crédit Agricole Assurances, enregistrent de bons résultats. En même temps, les investissements nécessaires ont été effectués afin de préparer le Groupe à un environnement bancaire et de consommation toujours plus changeant et afin d’armer le Groupe face à une réglementation et des mécanismes de contrôle exigeants, entre autres dans le cadre de Bâle III.

Malgré l’effet négatif de la taxe bancaire sur le bénéfice, le Groupe Crédit Agricole enregistre un résultat consolidé en IFRS de 45,2 millions EUR, une augmentation
de 5,7% par rapport à l’année précédente.

Les Conseils d’Administration des Caisses Coopératives proposeront lors des Assemblées Générales respectives de distribuer pour 2010 également, un dividende net de 5% et ce, pour la 8ème année consécutive. 

L’année écoulée fut une année de doute et d’optimisme prudent. Les suites des secousses financières et la crainte de nouveaux chocs financiers d’une part, le redémarrage de l’économie et la croissance de la confiance des consommateurs d’autre part, ont fait en sorte que la prudence a prévalu tout au long de l’année. Le grand public redonna sa confiance aux banques et les établissements bancaires sérieusement secoués lors de la crise bancaire se remirent au “business as usual”. Les grandes banques belges procédèrent à une diminution d’échelle, mais cela s’est traduit surtout par une diminution de leur présence à l’étranger et un repliement sur le marché domestique. 

Luc Versele, CEO du Crédit Agricole: “Cette situation a conduit à une concurrence commerciale forte et agressive. En plus, les banques plus petites ont été pénalisées par la taxe bancaire injuste. L’ampleur de cette contribution correspond à 20% du résultat du Groupe Crédit Agricole. Il est donc remarquable que, dans ce contexte confus et peu encourageant, le Crédit Agricole et le Groupe Crédit Agricole aient pu poursuivre leur politique à long terme et qu’en 2010 également, on ait pu continuer imperturbablement à développer une banque alternative dotée d’un projet d’avenir ambitieux, mais réaliste.” 

Alain Diéval, Président du Conseil d’Administration du Crédit Agricole: “L’an dernier, le Crédit Agricole a travaillé très intensivement en coulisses à la préparation minutieuse de l’achat de Centea. Entre-temps, nous avons également renforcé la force d’impact commerciale et plusieurs actions marquantes ont été lancées.” 

L’acquisition de Centea

Il y a quinze jours exactement, le Crédit Agricole a annoncé avoir conclu un accord avec KBC relatif à l’acquisition de Centea. Le closing de cette opération est attendu fin juin. A partir de cette date, un grand projet d’intégration sera lancé.

Centea est une banque de qualité, bien structurée et qui a toujours mené une politique financière prudente. Sa stratégie et son business model sont forts semblables à ceux du Crédit Agricole. Le Crédit Agricole croit donc au succès de l’intégration.

Résultat commercial 2010 de Crédit Agricole Banque

Luc Versele: “En 2010, nous avons activement poursuivi notre politique de diversification vers les particuliers et les entreprises, et ce parallèlement à la consolidation de notre groupe-cible primaire, l’agriculture. Il en est résulté une croissance importante en matière de récolte de fonds  et d’octroi de crédits.”

Crédits

L’encours crédits du Crédit Agricole a augmenté, l’an dernier, de 7,7%.

La production de crédits croît remarquablement dans les segments grandes entreprises (+37,7%) et agriculture (+10,7%). Dans les segments particuliers (-11,3%) et PME (-12,6%), nous constatons une baisse par rapport aux chiffres de production extrêmement élevés enregistrés en 2009 (croissance record de 30%). En 2010, le Crédit Agricole possède tout de même encore une part de marché de 2,7% en matière de crédit logement, ce qui est conforme à sa position dans le paysage bancaire.

Fidelio

En achetant des parts sociales du Crédit Agricole, on devient un peu copropriétaire ou coopérateur de la banque, mais également et automatiquement membre du Club Fidelio. La banque renforce ainsi sa relation avec les clients et privilégie le contact personnel. Depuis le lancement de Fidelio en 2006, le nombre de clients Fidelio ne cesse d’augmenter. La success-story de Fidelio a poursuivi sur sa lancée en 2010. Près de 15.000 nouveaux coopérateurs ont rallié le concept, l’an dernier. En plus, le capital placé en parts sociales a augmenté de 24%. Cette augmentation s’explique en partie par l’augmentation du montant maximal pouvant être investi en parts sociales des Caisses coopératives, jusque 3.000,80 EUR (au lieu de 2.504,80 EUR). Fin avril, les coopérateurs ont à nouveau obtenu un dividende annuel de 5%. Quant à l’offre d’avantages, elle fut élargie également et les clients Fidelio de la banque purent, par exemple, épargner à des conditions favorables sur un livret Step-up.

L’essence même du concept Fidelio réside dans la relation de confiance à long terme et ces valeurs s’expriment également dans la gamme de produits offerts par la banque. Dans cet ordre d’idées, le Crédit Agricole a mis sur le marché, l’an dernier, Crelan Fund EconoFuture.

Luc Versele: “Fidelio est un concept très beau et très attrayant. Il ressort du passé qu’un investissement en parts sociales du Crédit Agricole rapporte: depuis sept ans sans interruption, nos coopérateurs ont reçu un dividende de 5%. Pour 2010 également, les Conseils d’Administration des caisses coopératives proposeront aux Assemblées Générales respectives de distribuer un dividende net de 5,0%.

Par ailleurs, les clients Fidelio ont droit à toute une série d’avantages bancaires et non-bancaires.  Dans les prochaines années, nous allons certainement encore élargir le concept Fidelio. Dans la seconde moitié de 2011, le panier d’avantages sera également proposé aux clients de Centea. Nous ambitionnons de récolter ainsi 180 millions EUR de capital social.”

Dépôts et moyens de paiement

Les dépôts de la clientèle continuent de progresser de 5,3% pour atteindre 5,5 milliards EUR. En incluant les parts sociales, les ressources augmentent de 6,3%. Le nombre de comptes augmente de 6,3%.

Sous l’appellation Cash&More, le nombre d’automates bancaires du Crédit Agricole croît d’année en année: aujourd’hui, le Crédit Agricole dispose de 178 appareils Cash&More. Pour l’ensemble du groupe (y compris Europabank), le nombre s’élève à 190, soit en augmentation de 27 par rapport à l’année précédente.

Depuis novembre 2010, le Crédit Agricole s’adresse également explicitement aux personnes qui préfèrent gérer leurs opérations bancaires en ligne ainsi qu’aux habitants des villes qui n’ont pas d’agence du Crédit Agricole à proximité de chez eux. Le canal de vente en ligne, Crédit Agricole Direct, leur offre à présent une solution appropriée. En effet, toute personne qui le souhaite peut via le site www.creditagricole.be, devenir client en toute simplicité.

Les clients qui aiment bénéficier des conseils personnalisés de l’agent proche de chez eux tout en gérant eux-mêmes leurs opérations en ligne, peuvent utiliser crelan-online.be, le système de homebanking du Crédit Agricole. Au 31 décembre 2010, 64.152 personnes avaient un abonnement à Crelan-online. L’année dernière, un accroissement de 19,3% des opérations exécutées de manière électronique a été constaté par rapport à l’année précédente. Les chiffres suivants prouvent que de plus en plus de clients utilisent les canaux électroniques du Crédit Agricole: en 2010, 76% de tous les virements étaient exécutés de manière électronique par rapport à 71% l’année précédente.

Services

Le Crédit Agricole dispose d’un réseau de 259 agences réparties en Wallonie et en Flandre et situées, le plus souvent, dans des régions rurales de notre pays. Ces agences sont dirigées par des agents indépendants, ancrés dans le milieu de vie de leurs clients et qui entretiennent une relation personnelle et durable avec ces derniers. Cette approche personnelle ainsi que la proximité de l’agent font toute la différence.

Le réseau d’agences du Crédit Agricole est dynamique: agrandissements, rénovations, croissance et nouvelles agences ont été au menu de l’année dernière.

Chiffres-clés et résultat financier du Groupe Crédit Agricole

L’activité commerciale soutenue se traduit par une croissance des dépôts de la clientèle du Groupe Crédit Agricole de 10,1% et des crédits à la clientèle de 8,0%.

Le résultat d’intérêts net est supérieur de 3,2% à celui de l’année précédente. Comme en 2009, le Crédit Agricole a également mené, en 2010, une politique prudente et d’importantes opérations de couverture ont été réalisées, freinant ainsi la croissance du résultat net.

Le produit bancaire croît de 6,8%.

Les charges d’exploitation augmentent de 10,9%; le Cost Income Ratio atteint 67,7%. La croissance des charges résulte entre autres:

  • des investissements dans d’importants projets d’avenir pour la banque, parmi lesquels la banque en ligne, Crédit Agricole Direct,
  • des investissements dans des projets réglementaires, comme Bâle III,
  • la taxe bancaire

Le résultat d’exploitation brut du Groupe s’élève à 91,2 millions EUR.

Les réductions de valeur (impairments) diminuent globalement de 30,2% par rapport à fin 2009. C’est le résultat d’une réduction importante des impairments sur le portefeuille de placement
et de l’accroissement des réductions de valeur sur le portefeuille crédits (+4,4%), limité compte tenu de la crise.

Le résultat net consolidé en IFRS du Groupe Crédit Agricole s’élève à 45,2 millions EUR, soit une augmentation de 5,7% par rapport à l’année précédente. Toutes les entités du Groupe ont contribué à ce résultat.

Chiffres consolidés en IFRS du Groupe Crédit Agricole au 31/12/2010 

(millions EUR)

2009

2010

Evolution

Total de l’actif

9.845,0

10.756,4

+9,3%

Total du passif

9.213,1

10.050,9

+9,1%

Fonds propres (y compris le capital coopératif)

631,9

705,6

+11,7%

Résultat net

42,7

45,2

+5,7%

Stratégie du Groupe Crédit Agricole

Depuis 2003 déjà, le Crédit Agricole mène une politique prudente de croissance et de diversification. L’acquisition de Centea, récemment annoncée, constitue incontestablement le plus grand pas en direction de cette croissance.

Aperçu de l’histoire récente

Année

Evénement

2003

Arrivée de Crédit Agricole France comme second actionnaire à côté des Caisses coopératives, Agricaisse et  Lanbokas

2004

Acquisition de Europabank

2005

Acquisition de Keytrade Bank

2006

Lancement de Fidelio

2007

Création de Crédit Agricole Assurances

2008

Démarrage de l’activité Personal & Private Banking

2009

Reprise des clients de Kaupthing

2010

Démarrage de Crédit Agricole Direct

2011

Acquisition de Centea

Alain Diéval: “Nous insistons toujours sur le fait que nous sommes une banque différente des autres: par notre approche, notre contact avec la clientèle et notre politique financière prudente. Il en restera ainsi à l’avenir. Nous nous trouvons devant un important défi, à savoir la fusion de deux banques, mais nous sommes convaincus de pouvoir mener à bien ce projet grâce à l’enthousiasme et à l’engagement de tous les collaborateurs des deux banques et grâce à une préparation minutieuse.”

Luc Versele: “Le Crédit Agricole reste une banque coopérative à taille humaine et conservera également à l’avenir le modèle coopératif et les valeurs qui lui sont attachées: solidarité, durabilité, confiance, ouverture et accessibilité.

Avec l’acquisition de Centea, le Crédit Agricole rejoint les banques de second plan en Belgique. La venue de Centea au sein du Crédit Agricole assure plus que jamais l’avenir de la banque.”

Quelques chiffres-clés du Groupe Crédit Agricole + Centea

 

Groupe Crédit Agricole

Groupe Crédit Agricole + Centea

Nombre de collaborateurs

1.866

>3.500

Nombre de clients

582.000

1.200.000

Nombre d’agences

301

958

Luc Versele: “La croissance interne et externe des dernières années, les objectifs ambitieux mais réalistes que nous voulons réaliser dans les prochaines années, le nombre toujours croissant de clients satisfaits et surtout, le volontarisme et le dynamisme de tous nos collaborateurs… Tous ces éléments me convainquent que le modèle Crédit Agricole est garant d’un avenir prometteur.”

Gérez vos comptes en ligne

Trouvez votre agent

Contactez votre agent