Communiqué de presse

Un nouvel avenir pour le Groupe Crédit Agricole

10 septembre 2012

Un nouvel avenir pour le Groupe Crédit Agricole

Le Crédit Agricole fête ses 75 ans. Le Crédit Agricole et Centea fusionneront le 4 avril 2013 pour devenir Crelan

Pour le Crédit Agricole, 2012 est une année spéciale: c’est l’année au cours de laquelle la banque fête son 75ème anniversaire.  C’est également une année très particulière: après la reprise de Centea, le 1er juillet 2011, l’année 2012 se décline sous le signe de l’intégration des deux banques. Et… on a cherché un nouveau nom pour la banque qui va naître de la fusion, l’an prochain. Ce nom a été trouvé: le Crédit Agricole et Centea s’appelleront Crelan à partir du 4 avril 2013. 

75 Ans De Crédit Agricole

L’histoire du Groupe Crédit Agricole remonte à 1937 quand l’Etat belge a créé l’Institut National de Crédit Agricole (INCA). La mission de cet établissement de crédit consistait à aider le développement du secteur agricole en octroyant des crédits agricoles et horticoles.

Aujourd’hui, 75 ans plus tard, l’établissement de crédit a grandi pour devenir un groupe financier solide et autonome à l’ancrage coopératif.

Fidèle à ses principes, le Crédit Agricole s’est progressivement construit une solide réputation d’expert financier dans le secteur agricole. Cette longue expérience l’a mené à posséder 30% de parts de marché dans ce secteur.

A côté de cette spécialisation, le groupe offre également une gamme complète de produits bancaires et d’assurances pour les particuliers, les indépendants et les entreprises.

Quelques dates-clés de notre histoire

  • 1937 Création de l’INCA par l’Etat belge.
  • Les années 60 La philosophie coopérative fait son entrée dans la banque via le partenariat engagé avec les Caisses coopératives.
  • 1992 Le parastatal INCA devient le Crédit Agricole SA.
  • 1993 Les Caisses coopératives Agricaisse (Wallonie) et Lanbokas (Flandre) deviennent actionnaires du Crédit Agricole. Leur entrée dans le capital du Crédit Agricole fait de ce dernier, une institution privée.
  • 1995 - 1996 La privatisation se poursuit via l’entrée de Swiss Life Belgium et de Bacob dans l’actionnariat.
  • 2003 Le Crédit Agricole France, surtout par le biais des Caisses Régionales CANF et CANE,  rachète les parts de Swiss Life et de Bacob, et fait son entrée dans l’actionnariat.  Le Crédit Agricole reçoit sa structure d’actionnariat actuelle. Les Caisses coopératives belges Agricaisse et Lanbokas et le Crédit Agricole France possèdent chacun 50% des actions. Cet actionnariat stable est à la base d’un grand processus de croissance.
  • 2004 Le Crédit Agricole acquiert Europabank.
  • 2005 Keytrade Bank rejoint le Groupe.
  • 2006 Lancement du concept Fidelio, un programme de fidélité pour les coopérateurs.
  • 2007 Démarrage de Crédit Agricole Assurances
  • 2008 Démarrage de la division Personal & Private Banking.
  • 2009 Le Crédit Agricole et sa filiale Keytrade Bank reprennent les clients de Kaupthing Bank Belgium en difficulté, permettant ainsi à ces derniers d’avoir à nouveau accès à leur épargne.
  • 2010 Le Crédit Agricole démarre son canal de vente en ligne Crédit Agricole Direct.
  • 2011 Le Crédit Agricole reprend Centea et pose ainsi le jalon le plus important de son processus de croissance. L’opération lui permet de doubler, voire même de tripler les chiffres les plus importants de la banque.
  • 2012 Le Crédit Agricole fête son 75ème anniversaire.    Et…
  • 2013 Naissance de Crelan, la nouvelle banque.

Fusion du Crédit agricole et de Centea, le 4 avril 2013

La fusion des deux banques Crédit Agricole et Centea est au cœur des activités en 2012 et le sera aussi en2013. La fusion juridique aura lieu le 4 avril prochain: à ce moment, les banques fusionneront effectivement pour former une nouvelle banque.

Entre-temps, de nombreux domaines ont déjà été harmonisés: les services des sièges centraux ont été regroupés, les statuts du personnel, les processus internes, les outils de communication et le service à la clientèle ont été ajustés, la gamme de produits a été synchronisée…

Un chapitre important concerne la migration IT: tous les programmes et outils IT de Centea seront remplacés par des outils IT du Crédit Agricole. A ce niveau, de grands progrès ont été enregistrés. C’est ainsi que la comptabilité tourne déjà entièrement sur l’environnement IT du Crédit Agricole, la téléphonie et le système de messagerie électronique ont été installés sur une seule plate-forme...

L’année prochaine, entre avril et fin juin, toutes les agences Centea passeront sur la plate-forme IT du Crédit Agricole. La migration se déroulera en trois vagues. Les préparatifs ont atteint leur vitesse de croisière, les répétitions générales se rapprochent. Un plan de communication de grande envergure sera déroulé pour tous les membres du personnel et pour les agents.

Les clients seront aussi informés du déroulement des travaux. Nous assurerons un service de qualité aussi bien au niveau de la communication que des produits et des services.

Les six derniers mois sous le signe de l’intégration

Au cours des six premiers mois de 2012, une attention toute particulière a été consacrée au projet de migration, et il en sera de même pour les 9 prochains mois.

Luc Versele, CEO du Groupe Crédit agricole: “A notre grande satisfaction, ce projet gigantesque respecte les délais et nous sommes donc confiants quant au succès de la migration pour la mi-2013. Malgré la forte pression du travail, les résultats commerciaux sont en phase avec les objectifs. La banque suit de près la situation économique et financière et prendra les mesures nécessaires pour assurer la solvabilité, la solidité et la liquidité de la banque et du Groupe. C’est ainsi qu’en juillet et en août, une partie du portefeuille financier de la banque a été vendue.

Les mesures gouvernementales et les directives prudentielles ont un impact significatif sur le fonctionnement de la banque et sur le résultat. Le Groupe est cependant parvenu à réaliser, une fois de plus, un beau résultat. A cause de l’insertion de Centea dans le Groupe, une comparaison avec l’année dernière n’est pas pertinente. Le résultat après 6 mois est en phase avec le résultat 2012 postulé.”

Résultat

Le bénéfice consolidé avant impôts du Groupe Crédit Agricole s’élève, en IFRS, pour les six premiers mois, à 45,9 millions d’euros. Le bénéfice net consolidé s’élève à 31,6 millions d’euros.

Le produit bancaire s’élève à 258,2 millions d’euros. Les frais généraux, influencés négativement par les coûts exceptionnels de l’intégration et surtout par les diverses taxes bancaires représentent 204,2 millions d’euros. Cela donne un CIR de 79,1% ; hors frais d’intégration, il s’élève à 75,1%.

Le Groupe recueille les fruits de sa politique de crédit prudente. Les corrections de valeur sur le portefeuille crédits s’élèvent à 6,9 millions d’euros au 30/6/2012; il s’agit d’une baisse de 1,3 million d’euros, comparé au 30/6/2011, et cela, malgré l’adjonction de Centea au Groupe.

Le ratio loan loss pour le Groupe diminue pour atteindre 4pb ou 0,04%.

Les réductions de valeur sur le portefeuille financier sont restées limitées à 2,4 millions d’euros.

Taxe bancaire

La taxe bancaire due pour 2012 pour le Groupe s’élève à 35,7 millions d’euros. Dans le résultat au 30/6/2012, 17,6 millions d’euros ont déjà été comptabilisés. Cela a évidemment un impact négatif important sur le résultat net du Groupe.

Crédits

L’activité crédit reste intense. La production, au premier semestre 2012, est supérieure de 4,4%, par rapport à la même période de 2011 et atteint 1,3 milliard d’euros. Au cours de la même période, les crédits aux particuliers augmentent de 15,2%, les crédits à l’agriculture de 0,9%.

Au 30 juin 2012, l’encours crédits du Groupe Crédit Agricole s’élève à 16.989,9 millions d’euros, soit 4,0% de plus qu’au 31/12/2011.

Dépôts de la clientèle

Au 30 juin 2012, les dépôts de la clientèle s’élèvent à 18,6 milliards d’euros pour le Groupe Crédit Agricole, soit 6,6% de plus qu’un an auparavant. Les livrets augmentent de 4,8%, mais nos efforts ont surtout été dirigés vers l’accroissement des dépôts à long terme, et ce, avec succès. L’encours des bons de caisse et des certificats subordonnés ont augmenté de 8,8% au cours de la même période.

Au cours des premiers six mois de 2012, les dépôts de la clientèle augmentent encore de 3%.

Le nombre de clients a augmenté depuis l’absorption de Centea de 20.753 pour atteindre 1,2 million.

Capital coopératif

Depuis le 1er janvier 2011, plus de 226 millions d’euros ont été levés en capital coopératif. Nous sommes convaincus que l’objectif de 250 millions sera bientôt atteint.

Le nombre de coopérateurs augmente, passant de 146.000 à la mi-2011 à 198.000 fin 2011 pour atteindre 224.438 au 30/6/2012. Rien qu’en 2012, le nombre de coopérateurs a augmenté de 26.640 unités.

Le capital coopératif a augmenté, ces douze derniers mois, de 55% pour atteindre 556 millions d’euros.

Fonds propres

L’accroissement du capital coopératif a permis le remboursement, dans le courant du 1er semestre de 2012, via une réduction de capital de 125 millions d’euros, d’une partie des 250 millions d’euros préfinancés par l’actionnaire français dans le cadre de l’acquisition de Centea.

Malgré cela, les fonds propres du Groupe augmentent de 0,4%, pour le premier semestre 2012, pour atteindre 1,1 milliard d’euros.

Le ratio CAD consolidé en IFRS s’élève à 14,3% au 30 juin 2012.

Quelques chiffres-clés du Groupe Crédit Agricole

30/06/2012

Groupe Crédit Agricole

Nombre de collaborateurs

3.848

Nombre de clients

1.210.581

Nombre de coopérateurs

224.438

Nombre d’agences

937

Un nouveau nom pour la nouvelle banque

Le nom

Luc Versele: “Un nouveau nom est très important pour notre projet d’intégration: il rassemblera les deux banques dans un projet d’avenir commun. Nous voulions un nom qui plaise aux clients et aux collaborateurs des deux banques, un nom quelque peu reconnaissable pour les deux banques. Nous y avons longuement et profondément réfléchi. Nous avons finalement opté pour le nom Crelan. Par ce choix, nous sommes donc très heureux de pouvoir donner encore plus d’éclat à la nouvelle banque fusionnée, le 4 avril 2013.”

Le nom Crelan fait référence aux noms Centea, Crédit Agricole et Landbouwkrediet. Le nom symbolise la fusion des deux banques. La première lettre C sera un peu plus grande que les autres, renvoyant ainsi au C de Centea. Les tonalités de Centea se retrouvent également dans le nouveau nom.

Pour les clients et les collaborateurs du Crédit Agricole, ce nom n’est pas totalement nouveau. Il est déjà utilisé pour la banque en ligne (Crelan-online.be) et pour un certain nombre de fonds de la banque, comme Crelan Fund, par exemple. En interne, l’intranet s’appelle Crelanet. Le nom est donc déjà familier et le choix s’est donc fait assez naturellement.

Pour le Crédit Agricole et Centea, il était important d’avoir un nom unilingue, avec lequel la nouvelle banque puisse se positionner encore plus solidement à travers tout le pays.

Signature

Luc Versele: “Nous avons sciemment choisi de conserver la référence au Crédit Agricole/Landbouwkrediet et de l’ancrer dans la base line. Cela restera le nom du Groupe chapeautant nos entités.

Nous conservons ainsi le lien avec l’agriculture, ce qui est très important pour nous ainsi que le lien avec notre actionnaire de référence, le Crédit Agricole France. Nous souhaitons de la sorte renforcer le caractère de notre Groupe.”

Le logo

L’épi de blé a été délibérément conservé dans le nouveau logo de Crelan. Nous souhaitons ainsi signaler la continuité au sein du processus de changement que le Crédit Agricole et Centea traversent actuellement. L’épi de blé traduit parfaitement les valeurs que le Crédit Agricole et Centea défendent: confiance, solidarité, proximité, durabilité.

L’épi de blé réfère évidemment à l’agriculture, qui reste un groupe-cible important, même à l’avenir. Cependant, ce symbole va faire peau neuve, la banque montrant ainsi clairement qu’elle est plus que jamais une banque pour tout le monde.

Pour accentuer le caractère unique de la banque et assurer en même temps la continuité, nous avons sciemment choisi de conserver la couleur verte.

Luc Versele: “La couleur verte fait partie de l’ADN de la banque, tout comme l’épi de blé. Elle réfère à nos valeurs comme banque coopérative, elle réfère à notre politique durable, à nos racines. Nous en sommes fiers et nous voulons donc la conserver.”

Dans les mois à venir, nous continuerons à affiner le logo et le concept global que voici:

Dès aujourd’hui, le Crédit Agricole et Centea travaillent ensemble à sa déclinaison sur les différents supports: agences, gadgets… En avril 2013, quand Centea et le Crédit Agricole ne formeront plus qu’une seule entité juridique, le nouveau nom de la nouvelle banque apparaîtra dans le paysage.

Gérez vos comptes en ligne

Trouvez votre agent

Contactez votre agent