Cuisiner a un coût : qui du gaz ou de l’induction revient le moins cher ?

Un bon steak, un waterzooi, des moules frites… oui, le Belge aime cuisiner. Si l’on construit ou rénove aujourd’hui, on se trouve devant un choix complexe : plan de cuisson au gaz ou à induction ? Qu’est-ce qui est le plus avantageux au moment où les prix de l’énergie s’envolent ? Nous avons fait le calcul pour vous.

Si la cuisinière au gaz prédominait autrefois, les plaques à induction s’imposent progressivement dans les cuisines, tant auprès des cuisiniers amateurs que des chefs étoilés. La technologie évolue sans cesse et, en plus d’un beau design, les tables de cuisson à induction offrent davantage de fonctionnalités.

Jusqu’à présent, l’induction a toujours été plus chère à l’usage que le gaz. Mais est-ce toujours le cas, maintenant que les prix du gaz atteignent des sommets ? Ou devrions-nous passer à l’induction pour cuisiner au quotidien ?

À propos de la cuisson

La cuisson au gaz a toujours coûté moins cher. L’équipement est moins cher à l’achat mais, pour le consommateur, c’est surtout le prix de l’énergie qui faisait la différence.

La facture de gaz en Belgique reste l’une des moins élevées en Europe

Pour comparer le coût du gaz et de l’induction, il faut lier la consommation des tables de cuisson aux prix actuels de l’énergie. Une taque à induction et une taque au gaz ont la même puissance maximale : environ 2 kWh. Concrètement ? Pour faire bouillir de l’eau dans une casserole, une heure durant, il faut deux kilowatts de puissance. Mais il y a un hic : une plaque à induction est plus efficiente et ne perd que 10% de sa chaleur, tandis que la perte d’énergie d’une plaque au gaz peut monter jusqu’à 40%.

Le prix du gaz

Parlons à présent des prix de l’énergie. Nous nous basons sur le dernier rapport de la Creg (Commission de régulation de l’Électricité et du Gaz) du 2e trimestre 2021 lorsque l’électricité coûtait 0,33 €/kWh et le gaz 0,09 € par kWh (convertis à partir de m3). Et en effet, le gaz coûte 72% en moins !

Ne vous laissez donc pas induire en erreur par des articles de presse récents : la Belgique reste l’un des pays d’Europe où le gaz est le moins cher, ce qui ne veut évidemment pas dire qu’il est bon marché. Pour l’électricité, c’est l’inverse. Les prix sont plus avantageux à l’étranger et la crise énergétique actuelle n’y change rien.

Une taque à induction est plus efficace qu’une taque au gaz pour convertir l’énergie en chaleur

Alors, qu’en déduire pour nos tables de cuisson ? Après une semaine, la casserole d’eau bouillante de notre exemple reviendra à 1,6 € sur une cuisinière au gaz. Pour les plaques à induction, le calcul est plus complexe : en calculant vite, vous arriverez à 4,6 € mais il faut tenir compte du fait qu’elles convertissent l’énergie en chaleur de manière plus efficiente. Ici, pour faire bouillir de l’eau, la moitié de la puissance suffit. Ce qui, dans notre exemple, ramène le coût de la cuisson à l’électricité à 2,3 €.

La cuisson au gaz (1,6 €) est donc toujours nettement plus avantageuse qu’à induction (2,3 €). Sauf si on tient compte d’autres paramètres…

La cuisson à l’énergie solaire ?

Si vous avez des panneaux solaires et disposez donc d’énergie autoproduite et gratuite, il est franchement conseillé d’utiliser une table de cuisson à induction. Le temps que vous passez à cuisiner viendra en outre raccourcir le délai d’amortissement de votre installation solaire.

Et il y a un autre argument en faveur de l’induction. Construire ou rénover sont des projets qui concernent le long terme. Or nous savons déjà qu’à l’avenir, l’électricité prendra l’avantage sur les combustibles fossiles comme le gaz. Opter pour une plaque de cuisson électrique semble donc être un meilleur pari pour l’avenir.

Bien sûr, il y a encore d’autres aspects à considérer. Les plaques à induction sont souvent plus esthétiques dans un intérieur moderne. Elles sont plus faciles à entretenir, chauffent de plus en plus vite et sont dotées de fonctions pratiques telles que le contrôle constant de la température. Elles refroidissent immédiatement lorsque vous retirez la casserole et sont plus sûres puisqu’il n’y a pas de flamme.

Autant d’éléments à prendre en compte au moment de choisir une nouvelle cuisine. D’ailleurs, si vous comptez rénover votre cuisine, ne manquez surtout pas de lire ces astuces !     

Vous avez un projet de construction ou de rénovation ? Crelan vous donne volontiers un coup de main : découvrez les conditions avantageuses de notre Financement ÉCO-Énergie et de notre Prêt à la rénovation ici. Ou passez chez l’agent Crelan de votre région.

Disclaimer : Les informations contenues dans cette publication constituent un commentaire général sur la situation financière actuelle et ne doivent pas être considérées comme un conseil ou une recommandation concrète en matière de produits financiers.