Rénover malin ? Suivez le guide !

Rénover votre habitation, c’est avantageux tant pour votre confort que pour votre consommation d’énergie et votre portefeuille sur le long terme. Voici quelques conseils pour bien vous y préparer !

L’inspiration est omniprésente

On ne rénove pas chaque année. Mieux vaut donc savoir d’emblée ce que l’on fait, tant en ce qui concerne l’aspect technique que les préférences en matière de style. Magazines, livres, réseaux sociaux, foires et salons… : faites le plein d’idées avant d’initier votre projet.

Choisissez les bons corps de métier

Pour rénover votre maison, vous voulez pouvoir faire confiance à des spécialistes fiables. Même si vous pouvez faire beaucoup de choses vous-même, cela a un prix. Avec un entrepreneur, les travaux avanceront plus vite. De plus, alors que vous devrez payer 21 % de TVA sur les matériaux, un entrepreneur, lui, bénéficiera du taux de 6 % (pour les habitations de plus de 10 ans). Comparez les devis d’entrepreneurs, demandez des références et vérifiez-les.

Dressez un plan des priorités

Il existe deux types de rénovation :

  • les interventions structurelles telles que le remplacement de conduites, l’électricité, la toiture, un chauffe-eau, le chauffage… ;
  • les travaux de rafraîchissement, d’extension ou visant à améliorer le confort de votre habitation.

Comme il s’agit souvent d’une combinaison des deux, il est utile de savoir ce qui est le plus urgent. Vous devez déménager dans les plus brefs délais ? Veillez dans ce cas en priorité à rendre le bien que vous avez acheté habitable ou du moins à prévoir un espace dans lequel vous pourrez provisoirement habiter.

Créez une plus-value

En rénovant votre habitation, vous conserverez ou augmenterez sa valeur. S’il est bien entendu impossible de prédire les futurs prix du marché, vous pouvez néanmoins faire en sorte de multiplier vos chances de réaliser une plus-value. Améliorer le confort et réduire les frais liés à la consommation d’énergie, en résumé. Pensez avant tout à isoler correctement ‘l’écorce’ de l’habitation (façade, toit, vitrage, sols), à résoudre les problèmes d’humidité et à installer un système de production d’énergie durable.

Dressez un planning

Une fois les éléments précités déterminés, définissez également l’ordre chronologique le plus pratique. Si vous habitez déjà dans la maison (et payez donc le chauffage), commencez par l’isolation. L’isolation des murs creux et une nouvelle toiture auront rapidement une incidence positive sur vos factures d’énergie et vous aideront à respecter les normes de plus en plus strictes en matière d’isolation et d’émissions de CO2. Parlez-en avec votre architecte et votre entrepreneur.

Accords avec l’entrepreneur

Vérifiez toujours le numéro d’enregistrement de votre entrepreneur avant de signer ou payer quoi que ce soit. Assurez-vous également que le contrat est établi en bonne et due forme et contient :

Le calcul du prix: un montant forfaitaire (préétabli), un forfait relatif (prix de base adapté en cas de changements éventuels) et le travail en régie (sur la base des heures et des matériaux) sont les possibilités les plus courantes.

Les délais d’exécution: fixez une échéance précise. Si vous convenez de la réception du chantier dans un délai de x jours ouvrables, celle-ci pourra toujours être reportée en cas d’intempéries, par exemple. Or, votre bail viendra peut-être à échéance. Mieux vaut éviter ce genre de problème.

Pénalités de retard: lorsque le projet de rénovation accuse un retard, une indemnité doit être payée.

Suppléments et modifications: des modifications supplémentaires (parfois à votre demande) ne sont jamais exclues. Mieux vaut en connaître le prix noir sur blanc à l’avance.

Contrôle de l’architecte: mentionnez dans le contrat le nom de l’architecte en charge du contrôle. Il s’agit d’une garantie de qualité qui interviendra également en cas de problème.

Assurances: mentionnez la/les police(s) d’assurance de l’entrepreneur couvrant les frais résultant d’une faute commise par l’entrepreneur, les sous-traitants ou l’architecte.

Performances énergétiques

Un habitat durable requiert de savoir ce que vous pouvez améliorer. Votre maison ne dispose pas ou plus d’un certificat PEB ? Demandez à un expert de réaliser un audit énergétique afin d’établir ce certificat, qui indique les performances actuelles de votre habitation.

Songez à votre budget

En fonction des nécessités, déterminez un ordre chronologique des étapes de la rénovation. Si vous veniez à épuiser votre budget plus vite que prévu, il vous sera alors plus facile de postposer de plusieurs années des travaux d’embellissement que des interventions structurelles.

Des projets concrets ?

Les taux d’intérêt sur le prêt à la rénovation sont généralement bas et fiscalement déductibles dans certains cas. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet dans votre agence Crelan.

Prendre rendez-vous