La voiture électrique, bientôt transformée en batterie domestique sur roues ?

Cuisiner avec une voiture électrique ? Parfaitement. Et nous ne parlons pas de la chaleur du capot, mais bien de la batterie électrique du véhicule. Et ce n’est pas tout. Avec cette même batterie, vous pouvez faire face à un black-out, stocker de l’énergie solaire pour votre usage et même gagner de l’argent en réinjectant de l’électricité que vous aurez stockée vous-même.

Cooking_blog

La voiture servant de batterie domestique mobile, une vision futuriste ? Pas si sûr puisque de nombreuses marques automobiles s’affairent pour en faire une réalité à court terme. Ce n’est pas si étonnant quand on connaît la statistique suivante : dans le parc automobile belge, les voitures sont à l’arrêt plus de 90% du temps. Un potentiel énorme que nous pouvons mettre intelligemment à profit.

La condition sine qua on : pouvoir recharger la voiture en mode bidirectionnel. Ce qui signifie que le système de charge fonctionne dans les deux sens : d’une part, la voiture peut être alimentée par le réseau électrique et d’autre part, elle peut restituer l’énergie, par exemple quand vous en avez besoin pour cuisiner. Votre voiture devient dès lors un maillon utile du réseau énergétique de votre habitation, ce qui est particulièrement intéressant en combinaison avec des panneaux solaires. Le principe est le même que celui d’une batterie domestique.

Une gestion de l’énergie intelligente

Les possibilités de cette batterie externe sur roues sont légion : vous pouvez limiter les pics de consommation, faire face à des pannes d’électricité pendant plusieurs jours, alimenter de gros consommateurs comme le frigo ou la cuisinière et, tout simplement, gérer intelligemment votre énergie. La voiture peut donc puiser de l’énergie via les panneaux solaires en journée et la restituer le soir. Effectivement, c’est intelligent.

Avec une seule charge de batterie,
vous tenez théoriquement une semaine ouvrable

Une voiture électrique est-elle assez puissante pour alimenter une habitation en électricité pendant un certain temps ? C’est en effet plus performant qu’on ne pourrait le penser. Une voiture électrique dispose facilement d’une capacité de 50 kWh par jour, souvent même davantage, tandis qu’un ménage belge a besoin, en moyenne, de 9,5 kWh par jour. Dans ce cas, une seule charge de batterie, et sans recharger votre voiture entretemps, peut suffire pour couvrir une semaine ouvrable. Une marge de manœuvre également intéressante dans l’autre sens : vous ne risquez pas de tomber « en panne de batterie », donc sans autonomie, même si votre voiture s’occupe aussi du ménage…

On change de courant

Il ne suffit malheureusement pas de brancher votre voiture dans la prise du garage… La recharge bidirectionnelle nécessite en effet une wallbox spécifique avec onduleur. Parce que la batterie d’une voiture fonctionne sur courant continu, mais la maison utilise du courant alternatif.

Ces wallbox peuvent également réguler le temps de charge et tenir compte des tarifs des heures de pointe grâce à la connexion de données. Vous n’utilisez pas immédiatement l’énergie vous-même ? Vous pouvez dans ce cas transférer l'excédent d'électricité ou l'électricité générée à bon marché au réseau. Et vous faites une bonne affaire. C'est une simple question de timing.

Peu de modèles pour l’instant

La voiture faisant fonction de batterie domestique, une partie de la solution vers une plus grande indépendance énergétique ? C’est prometteur. Même si, actuellement, seuls quelques constructeurs automobiles proposent cette technologie. Mais les choses devraient changer d’ici 2023, date à laquelle plusieurs grands constructeurs automobiles ont mis la recharge bidirectionnelle au programme.

Une technologie au programme de différents
constructeurs automobiles en 2023

Ça paraît formidable : cuisiner, repasser et lessiver avec la batterie de votre voiture. Mais la solution comporte aussi quelques inconvénients. Tout d’abord, il faut beaucoup de temps pour charger la batterie d'une voiture avec l'énergie des panneaux solaires. Côté prix, celui des voitures électriques reste élevé et une wallbox intelligente n'est pas bon marché non plus. Aujourd’hui, il faut compter minimum 5 000 €, sans les frais d'installation. Autre obstacle : ceux et celles qui ont besoin de leur voiture tous les jours profiteront moins facilement de cette solution flexible. Ce qui vaut également pour les personnes vivant dans une maison mitoyenne où l’installation d’une wallbox reste compliquée.

Plus d’infos ? N’hésitez pas à passer chez votre agent Crelan pour un prêt voiture avantageux. Nous proposons des tarifs particulièrement intéressants pour les voitures électriques neuves.

Formule de crédit : prêt à tempérament pour l’achat d’une nouvelle voiture.
Prêteur : CrelanCo SC, boulevard Sylvain Dupuis 251, 1070 Bruxelles.

Attention, emprunter de l’argent coûte aussi de l’argent.

Disclaimer : Les informations contenues dans cette publication constituent un commentaire général sur la situation financière actuelle et ne doivent pas être considérées comme un conseil ou une recommandation concrète en matière de produits financiers.