Salon de l’Auto 2023 : les 5 réductions à (bien) connaître

Le 14 janvier, les palais de Brussels Expo ouvrent grand leurs portes au Salon de l'Auto. Enfin le retour du vrai salon, après deux éditions annulées en raison du Covid-19. Et la fête sera au rendez-vous puisque le salon souffle les 100 bougies ! Ceux qui envisagent d’acheter une nouvelle voiture peuvent donc s'attendre à des cadeaux. Mais une remise n'est pas l'autre... Voici de quoi y voir plus clair dans cette bataille des prix.

Reductions salon de l’auto

Les agences Crelan aussi participent au salon.

Pour la 100e édition du Salon de l’Auto, nous faisons un geste : une offre spéciale sur les prêts voitures. Intrigué ? Calculez votre prêt voiture et retrouvez toutes les infos sur crelan.be.

Salon de l’Auto 2023 : le bon moment pour faire une affaire

Pendant la période du salon de l’auto, les remises se multiplient et atteignent des sommets. Pour le futur acheteur, c'est le moment de réussir un beau coup. Si la neige ne se manifeste pas, vous pouvez par contre vous attendre à une pluie de promotions et d’offres en tous genres. Le salon de l'auto est tout simplement le plus grand show-room du pays, même si les voitures ne sont pas vendues sur place et qu’il faut se rendre chez les concessionnaires pour effectuer l’achat. Ce qui n’est pas un problème puisqu’ils vous ouvrent leurs portes même le dimanche en cette période de promotions.
Les problèmes de production de l’année dernière ont provisoirement temporisé la bataille des prix. La demande sur le marché automobile a en effet excédé la demande. Mais tout indique que le salon 2023 annonce un beau redémarrage. Gardez toutefois à l’esprit que les délais de livraison, selon le modèle, peuvent sensiblement se rallonger, même si la situation s’améliore progressivement.

Salon de l’Auto 2023 : les actions

Pour commencer, il faut faire la distinction entre les actions salon des importateurs et les avantages que vous pouvez obtenir en négociant avec le concessionnaire. Le ralentissement de la production a compliqué ces négociations. Mais aujourd’hui, il ne faut surtout pas hésiter à y revenir. D’autant plus qu’il y a des différences de prix, même chez les concessionnaires d’une même marque.
Les promotions ne se limitent pas à la durée du salon de l ‘auto (10 jours). Chez certaines marques -pas toutes-, elles commencent déjà en décembre et peuvent se prolonger jusque fin février. Mais ne passez pas à côté, car pour les toutes bonnes affaires, il vous faudra attendre jusqu’au prochain salon de l’auto.

Des conditions intéressantes ? Lisez les petits caractères.

Ce que vous pouvez faire pour vous préparer ? Commencez par faire une petite liste des marques que vous préférez. Visitez leur site web et vérifiez si leurs conditions intéressantes ne cachent rien d’important dans les petits caractères. En arrivant chez le concessionnaire, vous aurez déjà une bonne idée de l’offre qu’il vous fera.
Si vous optez pour une offre, vérifiez sans faute sa durée de validité. Cette information est généralement indiquée en bas de page. Pensez-y : un acheteur averti est un négociateur redoutable.

Voici les 5 réductions salon proposées :

  1. Les conditions salon. Le classique des classiques. Les marques font une offre spéciale salon. Celle-ci s’applique au prix d’achat de la voiture, et le plus souvent aussi aux options.
  2. Les bonnes affaires en stock. Vous pouvez opter pour une voiture de stock et obtenir un meilleur prix. La période du salon est une opportunité pour les marques d’écouler leur stock. Il est toutefois toujours restreint cette année suite à la pénurie des puces et aux délais de livraison prolongés. Mais ce geste est toujours d’actualité. Le désavantage : vous ne pouvez pas configurer votre voiture vous-même.
  3. L’équipement spécial. Pour le salon, certains importateurs proposent des séries spéciales avec un pack d’options avantageux. Ou avec un pack d’accessoires supplémentaires gratuit. C’est intéressant, puisque cela augmente aussi la valeur de revente de la voiture. D’autres marques encore offrent temporairement une garantie prolongée.
  4. Le prêt gratuit. Plusieurs marques aiment insister sur des prêts à faible taux annuel effectif global. Ou même à 0%. Avouez que c’est tentant, mais il y a un mais. Qu’en est-il réellement ? Lisez comment un prêt à 0% peut vous faire passer à côté d’autres avantages.
  5. La prime de recyclage. Vous avez une (très) vieille voiture à reprendre ? Dans ce cas, vous entrez en ligne de compte pour une prime de recyclage (aussi appelée prime à la casse, de reprise ou VHU pour ‘véhicule hors d’usage’). Le garage recycle dans ce cas votre voiture usagée de manière responsable, en utilise certaines pièces ou la dépose à la casse. Il ne s’agit ni d’un droit, ni d’une obligation légale et il n’existe d’ailleurs pas de liste de tarifs fixe. Pendant le salon, certaines marques font valoir un prix de reprise particulièrement intéressant.

Bonne nouvelle : certaines de ces offres peuvent être combinées. Ce qui peut rapidement mener à une remise totale de plusieurs milliers d’euros. C’est ce qu’on appelle une bonne affaire…

En moyenne, la remise pendant le salon de l’auto est de 15%

S’il ne faut pas hésiter à négocier, il faut aussi savoir où s’arrêter. Surtout maintenant que le marché n’est pas encore revenu à la normale et que certaines marques adoptent le système de remise fixe par modèle. Restez réaliste et gardez à l’esprit que la réduction moyenne est de 15% pendant le salon. Les périodes fastes où une marque offrait la TVA semble appartenir une fois pour toutes au passé.

La Salon de l ‘Auto chez Crelan : des conditions spéciales pour les prêts voiture

Oui, les vitrines des agences Crelan vont également briller pour la 100e édition du salon de l’auto. Intrigué ?

Formule de crédit : prêt à tempérament pour l’achat d’une nouvelle voiture.
Prêteur : CrelanCo SC, boulevard Sylvain Dupuis 251, 1070 Bruxelles.

Attention, emprunter de l’argent coûte aussi de l’argent.

Disclaimer : Les informations contenues dans cette publication constituent un commentaire général sur la situation financière actuelle et ne doivent pas être considérées comme un conseil ou une recommandation concrète en matière de produits financiers.