Du soleil sur le toit : les clients Crelan à propos de leurs panneaux solaires

Les panneaux solaires, un sujet brûlant cet hiver… Suite à la flambée des prix de l’énergie, les gens envisagent en effet de plus en plus l’installation de panneaux solaires. Mais par où commencer ? À quoi faut-il être attentif ? Crelan a demandé à trois clients de partager leurs expériences.

Zonnepanelen_blog

Oona & Vincent

Oona (29 ans) et Vincent (30 ans) habitent une maison 3 façades, dans un quartier calme. Depuis un an, on peut voir briller des panneaux solaires sur leur toit.

Par quoi commence-t-on quand on veut installer des panneaux solaires ?

“Notre première démarche a été de déterminer notre consommation d’énergie. Nous avons donc vérifié la facture annuelle de notre fournisseur d’énergie. Nous avons constaté que nous consommons environ 3.000 kWh par an, ce qui semblait correspondre à l’installation de 3 kWc ou de 8 panneaux solaires.
Deuxième étape : vérifier si notre habitation pouvait convenir. Nous nous sommes servis de la carte solaire du gouvernement flamand. La carte solaire nous réservait une bonne surprise : notre toit est orienté sud et peut facilement recevoir huit panneaux.”

Bon à savoir : vous habitez en Wallonie ou en Région bruxelloise ?

La Région de Bruxelles-Capitale également a mis une carte solaire (et plein d’autres infos) en ligne permettant de découvrir le potentiel de votre toit.
En Région wallonne : les Guichets Énergie Wallonie vous donnent gratuitement des conseils neutres et personnalisés. Les adresses ici.

“Troisième étape : demander des devis et comparer les prix. Nous avons choisi une entreprise près de chez nous. Ils sont d’abord passés à la maison afin de s’assurer qu’il n’y ait pas d’amiante. L’installation finale a pris environ une demi-journée, ce qui nous allait parfaitement.
Et enfin, la quatrième étape : l’installation doit faire l’objet d’un contrôle de conformité et être signalée auprès du gestionnaire de réseau. Et ensuite ? Ensuite, nous avons commencé à produire notre propre électricité !
Et enfin, la quatrième étape : l’installation doit faire l’objet d’un contrôle de conformité et être signalée auprès du gestionnaire de réseau. Et ensuite ? Ensuite, nous avons commencé à produire notre propre électricité !”

Et combien ça coûte ?

“Nous avons payé,4.000 € pour nos panneaux solaires. Ensuite, nous avons reçu la prime flamande qui s’élevait environ à 900 € jusqu’en 2022.
Nous pensons que c’est un bon investissement, même si la prime flamande va être diminuée en 2023. Logiquement, nous aurons déjà récupéré notre investissement après 3 à 4 ans, en comptant que nos panneaux ont une durée de vie de minimum 25 ans. C’est une économie énorme sur l’électricité et elle est vraiment la bienvenue parce que nous nous chauffons au gaz. Et sur cette facture-là, malheureusement, les panneaux solaires n’interviennent pas.”

Bon à savoir : vous habitez en Wallonie ou en Région bruxelloise ?

Les primes et aides financières en Wallonie.
Les prêts, certificats et incitants verts à Bruxelles.

Wim & Véronique

Wim (67 ans) et Véronique (64 ans) sont pensionnés et habitent une petite rue tranquille à la campagne. Le temps ne semble pas avoir eu de prise ici. Mais les panneaux solaires sur le toit nous indiquent que nous sommes bel et bien en 2022.

Pourquoi avez-vous décidé d’installer des panneaux solaires ?

”Il y a trois ans, nous nous sommes offert un cadeau (rires). Nous avons pensé : si nous pouvons limiter notre facture d’électricité, nous pourrons utiliser l’argent de notre pension à des choses plus agréables. Et nous avons bien fait car depuis, les prix ont explosé.”

Vous êtes donc satisfaits de votre choix ?

“Absolument ! En dehors de l’aspect financier, nous accordons aussi beaucoup d’importance à l’aspect environnemental. L’idée de générer, soi-même, de l’énergie durable nous plaît. Nous n’allons pas sauver la planète à nous deux, mais c’est un petit pas dans la bonne direction.”

Thomas & Lisa

Thomas (37 ans) et Lisa (38 ans) font les choses à leur façon. Dans leur nouvelle construction, il n’y a pas de raccordement au gaz. Se chauffer, cuisiner,…. ici, tout se fait à l’électricité.

Vous avez une installation énorme sur le toit…

“Oui, c’est nécessaire : nous chauffons avec une pompe à eau qui fonctionne à l’électricité. Nous avons donc besoin d’une grosse installation, d’environ 7 kWc. Notre toit abrite 23 panneaux solaires et nous avons investi environ 10.000 €. Mais comme nous ne payons pas de gaz, l’argent sera vite récupéré.
Notre installation est même un peu plus puissante qu’il ne le faut. Comme ma prochaine voiture de société sera électrique, nous avons opté pour quelques panneaux supplémentaires. Je prévois de la recharger également à la maison, avec notre propre courant.”

Vous avez envisagé l’installation d’une batterie domestique ?

“Nous avons fait le calcul. Les batteries domestiques sont encore très chères. Je crois qu’on récupère son investissement sur 8 ans, alors que la durée de vie d’une batterie est de 10 ans. Ça ne vaut pas la peine et ce n’est pas rentable dans notre situation.
Évidemment, avec une batterie, vous pouvez utiliser l’énergie générée la journée pendant la soirée. Mais, quand fait souvent du télétravail, comme c’est notre cas, on peut très bien faire tourner un lave-vaisselle ou une machine à laver en journée. Ça fait une différence.”

Le prêt idéal pour des projets verts

Vous envisagez de placer des panneaux solaires ? Ou d’améliorer les performances énergétiques de votre habitation ? Dans ce cas, le financement ÉCO-Énergie est fait pour vous. Vous profitez d’un taux d’intérêt super avantageux pour réaliser tous vos projets durables. Plus d’infos ?

Disclaimer : Les informations contenues dans cette publication constituent un commentaire général sur la situation financière actuelle et ne doivent pas être considérées comme un conseil ou une recommandation concrète en matière de produits financiers.