Que faire à l'approche de votre pension ?

Votre pension approche ? Félicitations ! Grâce à votre épargne-pension, vous hériterez d’une jolie somme après votre 65e anniversaire, tout en ayant bénéficié d’un avantage fiscal non négligeable. Mais il ne faut pas oublier l’impôt final. En contrepartie de votre avantage fiscal perçu pendant toutes ces années, vous devrez en effet vous acquitter d’une 'taxe sur l’épargne à long terme'.

Il existe trois scénarios possibles:

  1. Taxation finale à votre 60ième anniversaire = scénario le plus favorable
  2. Taxation finale 10 ans après l’ouverture du contrat (si commencé après votre 55ième anniversaire)
  3. Pénalité fiscale en cas de retrait anticipé du capital
wat als uw pensioen in zicht komt

1. Taxation finale à votre 60ième anniversaire

La ‘taxe sur l’épargne à long terme’ est retenue l’année pendant laquelle l’épargnant fête son 60ième anniversaire. Le taux s’élève actuellement à 8 %.

Une fois la taxe retenue, vous pouvez disposer librement du capital et ne plus payer d’autre impôt. Vous pouvez continuer à épargner en bénéficiant de la réduction d’impôt jusqu’à 64 ans. C’est le scénario le plus favorable.

Conseil: L’année où la taxation finale est retenue, il est conseillé de ne faire votre versement qu’après que le fisc ait prélevé l’impôt final. Vous évitez ainsi d’avoir à payer l’impôt sur le versement de cette même année.

2. Taxation finale 10 ans après l’ouverture du contrat

Si vous n’avez ouvert votre contrat d’épargne-pension qu’après votre 55ième anniversaire, la taxation finale sera retenue lors du 10ième anniversaire du contrat. Cela signifie que les versements effectués après votre 60ième anniversaire seront également imposés. Vous pourrez réclamer votre épargne lorsque l’impôt final aura été retenu.

3. Pénalité fiscale en cas de retrait anticipé du capital

Si vous demandez le capital anticipativement, vous serez redevable d’une pénalité fiscale: la taxation finale s’élèvera alors à 33%. Essayez d’éviter ce scénario: la taxation finale est alors plus lourde que l’allégement fiscal dont vous avez pu bénéficier au moment des versements.

Notre conseil

Commencez votre épargne-pension avant d’avoir 55 et, avant 60 ans, ne versez que l’argent dont vous pouvez vous passer.